[CHILI #2] - LE MODÈLE COLLABORATIF CHILIEN

Notre semaine de travail chez Mario -près du petit village de Currarehue- touche à sa fin. Les vêtements pleins de terre, on est de nouveau sur la route. Notre objectif, rejoindre au plus vite Valparaiso en stop où nous attend notre couchsurfing Patricio !

« Valpo » est sans aucun doute notre coup de coeur de ce mois passé au Chili : ville jeune et dynamique, en relief et toute en couleurs, street-art et graffitis en décorent les rues ! Notre couchsurfing nous fait découvrir les secrets de cette ville en commençant par un « assado » (barbecue) sur le rooftop de son immeuble !

Nous avons passé un mois riche en rencontres au Chili : entre les couchsurfings, le stop, les entrepreneurs de l’économie collaborative...

Mais qu’en est-il de l’économie collaborative au Chili ?

Le Chili a pour volonté de devenir une sorte de « Chilecon Valley » d’Amérique du sud. Le gouvernement, le cadre financier et législatif (notamment le programme « Start Up Chile ») facilitent la création d’entreprise et l’implantation d’entreprises étrangères. Les startups de l’économie collaborative en profitent aussi et y foisonnent ! On en dénombre environ 50 au Chili dans les domaines de l’hospitalité, du transport, mais aussi de l’éducation, des finances... Leur défi est de s’adapter au marché local caractérisé par un manque de confiance.

En effet, selon les statistiques de l’OCDE, au Chili, l’indicateur de confiance est un des plus bas au monde avec 87% des habitants qui n’ont pas confiance dans leurs concitoyens. Il y a une crise de confiance dans la société chilienne où il n’y a que peu de collaboration entre les institutions, entreprises et même entre voisins !

Pour améliorer la confiance des utilisateurs, les plateformes ont plusieurs outils technologiques à disposition (la vérification des identités en ligne, les entrevues vidéo avant l’échange...).  

On peut donc parler d’un modèle collaboratif ou solidaire à la chilienne qui permet de reconstruire la confiance au sein de la société.

 
 

*_*_*_*_*_* ENGLISH VERSION *_*_*_*_*_* 

 

Our week at Mario’s place is over. We are back on the road, hitchhiking, to join as soon as possible Patricio our couchsurfing host in Valparaiso!

“Valpo” is for sure our crush in Chile; this is a dynamic city, colourful and hilly, with a lot of street art and graffitis. Our couchsurfing shows us the secrets of this city starting by an “assado” (barbecue) on the rooftop of his building.

We spent a wonderful month in Chile and met a lot of people thanks to the sharing economy!

And what about the sharing economy in Chile?

Chile is willing to become a kind of “Chilecon Valley” of South America. The government, and the financial and legislative frameworks (the “Start Up Chile” Plan for instance) make the entrepreneurship process easier. Thus, the sharing economy is well developed with more than 50 start-ups in the fields of education, finance, accommodation, and transportation...  But they have to adapt to the local market characterised by a lack of trust.

Indeed, according to the OCDE, in Chile the trust among peers is one of the lowest in the world with 87% of the inhabitants who don’t trust in their peers.

There are several tools to improve the users confidence (identity checked online, possibility to make a video conference before online...).

We can talk about a Chilean way of the sharing economy that restores the trust in the society.